Forum de l'Enseignement Moyen

En cas de besoin, veuillez me contacter sur le forum ou par courriel (collo1969@yahoo.fr) Merci
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» DEvoir4 1AM (2014/2015)
Lun 16 Fév - 20:30 par Admin

» Devoir 4 (1AM) 2014-2015
Lun 16 Fév - 20:25 par Admin

» REPARTITIONS 3AM 2014
Sam 21 Sep - 14:40 par Admin

» UNPEF SKIKDA 2 (10-04-2013)
Mer 10 Avr - 18:21 par Admin

» Unpef Skikda (sit-i, du 10-04-2013
Mer 10 Avr - 17:58 par Admin

» sit-in de l'unpef 10-04-2013
Mer 10 Avr - 17:49 par Admin

» Sit-in de l'UNPEF 10-04-2013 (lettre ouverte)
Mer 10 Avr - 17:42 par Admin

» Photo pour Aziz
Mer 3 Avr - 13:43 par Admin

» Maître Ahcene avec ses disciples
Lun 25 Mar - 14:53 par Admin

Novembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Ceux qui commencent le plus de sujets
Admin
 
sihemdebiskra
 
rabiabroche
 
znou_fiane
 
lacene21
 
Forum

Partagez | 
 

 Test : Savez-vous pardonner ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 514
Age : 48
Date d'inscription : 17/06/2008

05052012
MessageTest : Savez-vous pardonner ?

Test réalisé par Psychologies.com


Question 1/10
Une personne vient de vous marcher sur le pied. Vous :


lui ferez un petit sourire forcé si elle s'excuse
le lui faites remarquer
vous écartez
lui écrasez le sien en retour


Question 2/10
Un an après vous avoir quitté(e), votre ex vous envoie un faire part de mariage. Vous pensez :


c'est un(e) malade qui ne pense qu'à me torturer...
c'est gonflé !
je suis ravi(e) pour lui/elle
le malheur des uns fait le bonheur des autres dit-on...

Question 3/10
L'ennemi juré qui vous gâchait l'existence au collège se présente à vous pour un entretien d'embauche... Vous :


essayez de le mettre à l'aise malgré tout
lui faites subir le pire entretien de son existence
l'accueillez avec un grand sourire amusé
vous réjouissez de le voir blanc comme un linge


Question 4/10
Vous tombez sur un ancien ami qui ne vous avait plus donné de nouvelles depuis 5 ans :


c'est l'occasion de l'interroger sur son silence
ce qui compte, c'est de s'être retrouvé
plutôt mourir que de renouer contact !
déjà 5 ans ? Je n'avais pas remarqué !

Question 5/10
Votre conjoint a ouvert une lettre qui vous était adressée. Vous lui dites :


" Tu veux peut-être aussi fouiller mes poches ? "
" Je sais bien que ce n'est qu'une lettre, mais bon... "
" Ca, c'est ton courrier. Ca, c'est mon courrier ! "
" Je ne vois pas comment je pourrais te faire confiance après ça "


Question 6/10
Votre frère, au chômage, critique violemment votre façon de dépenser votre argent. Vous :


le remettez gentiment mais fermement à sa place
êtes à deux doigts d'exploser
appréciez cette petite pointe de jalousie
avez de la peine pour lui

Question 7/10
Pour vous, le plus dur dans le fait de pardonner, c'est :


de décider du sort de l'autre
de tourner enfin la page
d'acquitter l'autre de sa faute
d'éviter à l'autre votre courroux

Question 8/10
Une personne qui vous a fortement blessé(e) dans le passé vient vous demander pardon. Vous ressentez face :


de la colère
de la rancune
de la compréhension
de la compassion

Question 9/10
Vous apprenez le décès accidentel de votre vieille prof méchante et revêche... Vous pensez :


il y a donc une justice sur cette terre !
la pauvre, quand même !
je les plains là-haut !
bien fait !

Question 10/10
A votre pire ennemi, vous aimeriez bien dire :


" Je te souhaite tout le mal que tu m'as fait "
" Sache que je ne te laisserai plus faire "
" Je sais au fond de moi que tu n'es pas que ça "
" Si tu savais combien je te hais "

Les résultats


Les étapes nécessaires pour tourner la page
Vous suivez le chemin du pardon sans en brûler les étapes... Lorsque l'on vous a blessé(e), vous vous octroyez le temps de réagir pas à pas : vous laissez d'abord la souffrance s'exprimer, et soignez vos blessures. Puis, vous laissez libre cours à votre colère, confrontant parfois l'autre, afin de lui dire ce que vous pensez de son acte. Une fois la colère exprimée, vous ne vous y attachez pas : vous faites une sorte d'analyse de la situation après coup, pour comprendre ce qui s'est passé, ce qui a pu provoquer tout cela. Fort(e) de cette compréhension à tête reposée, vous puisez alors en vous la soif de nouveauté et de liberté, et tournez cette page pour en écrire une autre. Vous pardonnez donc assez facilement, en ce sens que vous ne jugez plus l'autre et que vous ne lui en voulez plus. Cependant, certains actes restent impardonnables à vos yeux (tout pardonner n'est d'ailleurs pas forcément une bonne chose ...). Dans ce cas, vous préférez passer votre chemin, mais doté(e) d'une nouvelle arme : celle de ne plus vous laisser faire. Poursuivez en ce sens. Vous en retirerez un grand bienfait : celui d'aller à l'essentiel dans l'existence...

Pardonner ? Jamais...
Pardonner semble vous être très difficile. A tous ceux qui ont pu vous blesser, de quelque façon que ce soit, vous refusez souvent de pardonner et de tourner la page. Vous gardez intactes la colère et la haine ressenties (et souvent non exprimées sur le moment...). En effet, dès que le sujet fâcheux est évoqué, vous sentez une vague de rage vous étreindre, mais vous faites tout pour la contenir. Car vous essayez tant bien que mal de tout contrôler : - contrôler vos émotions car reconnaître votre blessure serait selon vous offrir la victoire à l'ennemi et admettre votre infériorité - contrôler l'autre : en refusant de lui pardonner, vous vous octroyez le pouvoir de ne pas le libérer de sa faute et de le culpabiliser - enfin, contrôler la situation : en maintenant cette rage en vous, voire en la cultivant pour certains, vous vous maintenez en position de victime et en savourez les bénéfices secondaires... Un conseil : essayez de lâcher un peu la colère pour vous en libérer et passer à autre chose. Il n'est pas question d'effacer les fautes (comme vous semblez le penser !), mais de se décharger d'un poids pour avancer plus léger vers l'avenir...

Va, je ne te hais point...
Pour vous, pardonner semble aussi simple que passer un coup de fil ! Les petits ou grands accrocs des relations humaines glissent sur vous de façon étrange : pas de rancoeur, d'envie de vengeance ou de haine, bref : pas d'expression de colère envers l'autre. Au contraire : vous avez tendance à pardonner celui-ci d'office, à lui trouver mille et une excuses et à endosser les responsabilités à sa place. Vous passez directement à la case "compréhension et pardon". Mais le problème est que vous oubliez bizarrement de passer par la case "colère"... Dès lors, votre pardon tient lieu de "joker émotionnel" face à l'agression, anesthésiant vos émotions. De plus, vous refusez de considérer l'autre coupable, et surtout responsable de ses actes. " On ne peut pas être vraiment méchant " avez-vous envie de croire. Cela vous permet de ne pas en vouloir à l'autre. Car vous avez le sentiment que si vous lui en voulez, il va vous en vouloir en retour et pourquoi pas, couper les ponts...(peur que vos "agresseurs" ont vite fait de repérer et dont ils abusent). Alors, un conseil : vivez la colère ! Osez affronter l'autre pour ne plus vous laisser faire, et pardonnez le cas échéant, mais en véritable connaissance de cause...

Le pardon par obligation...
Vous semblez pardonner, mais si l'on creuse un peu sous la carapace, il apparaît tout autre chose... Vous faites en effet comme une scission entre vos dires et vos actes d'une part, et votre ressenti et vos émotions d'autre part. Vous pardonnez l'autre en surface, motivé(e) par la politesse que l'on vous a inculquée : une sorte de bienséance issue de la morale, de la vie en société et éventuellement de la religion. Cette façon de faire vous donne un avantage : vous passez pour celui (celle) qui agit noblement, qui est au clair avec tout cela. Et pourtant... Votre attitude a quelque chose de rigide : derrière, on sent gronder le vent de la colère, mais plus encore celui de la rancœur, d'une envie de vengeance, disséquée. Car au lieu d'exprimer ouvertement les choses, vous les ruminez longtemps, très longtemps. Aussi, ce "pardon" formulé à contrecœur vous permet d'éviter bien des choses, notamment d'affronter l'autre et de dire haut et fort ce que vous pensez. Un conseil : essayez de dire et d'agir en fonction de ce que vous ressentez et non en fonction de "ce qui se fait". De plus, octroyez-vous la rébellion, qui vous empêchera de rester attaché(e) à une envie de vengeance, silencieuse et mortifère...

Revenir en haut Aller en bas
http://broche.forumj.net

 Sujets similaires

-
» Savez-vous rire ?
» Comment savez-vous que vous avez le Saint-Esprit ?
» Savez-vous?
» ENTRETIEN ?QUE SAVEZ VOUS?
» video Savez-vous danser le Kuduro ?
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Test : Savez-vous pardonner ? :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Test : Savez-vous pardonner ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Enseignement Moyen  :: Pycho-tests-
Sauter vers: