Forum de l'Enseignement Moyen

En cas de besoin, veuillez me contacter sur le forum ou par courriel (collo1969@yahoo.fr) Merci
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» DEvoir4 1AM (2014/2015)
Lun 16 Fév - 20:30 par Admin

» Devoir 4 (1AM) 2014-2015
Lun 16 Fév - 20:25 par Admin

» REPARTITIONS 3AM 2014
Sam 21 Sep - 14:40 par Admin

» UNPEF SKIKDA 2 (10-04-2013)
Mer 10 Avr - 18:21 par Admin

» Unpef Skikda (sit-i, du 10-04-2013
Mer 10 Avr - 17:58 par Admin

» sit-in de l'unpef 10-04-2013
Mer 10 Avr - 17:49 par Admin

» Sit-in de l'UNPEF 10-04-2013 (lettre ouverte)
Mer 10 Avr - 17:42 par Admin

» Photo pour Aziz
Mer 3 Avr - 13:43 par Admin

» Maître Ahcene avec ses disciples
Lun 25 Mar - 14:53 par Admin

Juillet 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Ceux qui commencent le plus de sujets
Admin
 
sihemdebiskra
 
rabiabroche
 
znou_fiane
 
lacene21
 
Forum

Partagez | 
 

 La ponctuation + des textes à ponctuer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 514
Age : 48
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: La ponctuation + des textes à ponctuer   Dim 1 Fév - 18:24

Banqoutils : la ponctuation du CE2 à la 3e,
quelques réflexions et pistes pédagogiques






Les auteurs :

Philippe Auclair, Roselyne Hémart, Céline Lecamus, Annette Pierret, Bruno Molinaro, Marianne Szyszka.
1) Pourquoi la ponctuation ?



Le faible pourcentage de réussite constaté dans les résultats des évaluations nationales et académiques (aux alentours de 20 %) à l’item 64 - utiliser la ponctuation forte pour segmenter un texte - justifiait que l’on s’y intéresse, quand bien même la ponctuation d’un paragraphe pourrait paraître secondaire.

C’est une erreur que tous les enseignants, de l’école primaire au lycée, rencontrent dans les écrits de leurs élèves.

L’absence de ponctuation renvoie au problème de la cohérence textuelle : écrire certes, mais avant tout pour être compris.
2) Un élève ne ponctue pas son texte, pourquoi ? Quelques éléments de réponse.



Plusieurs causes ont été envisagées.



- L’absence de prise en compte d’un destinataire :

Si un élève ne ponctue pas son texte, c’est peut-être parce qu’il n’a pas pris conscience de façon nette qu’il effectue un acte de communication ; peut-être écrit-il essentiellement pour lui (« Il se raconte son histoire »), qu’il estime s’exprimer avec suffisamment de clarté et que la ponctuation lui apparaît comme un accessoire superflu dès lors que son texte comporte un début, une fin et qu’entre les deux, les actions s’enchaînent convenablement (« …et…et…puis…après…et… »).



- L’absence de relation entre l’oral et l’écrit :

Chacun, en prenant la parole, ponctue ses propos de façon naturelle pour une raison physique évidente ; il est nécessaire, pour ne pas dire vital, de ménager des pauses dans le débit de paroles afin de ménager son souffle. Or les élèves « ponctuent » leurs paroles. Pourquoi ne transfèrent-ils que trop rarement à l’écrit ce qu’ils savent prendre en compte de façon instinctive à l’oral ?



- Lire, un acte de communication :

C’est finalement l’activité de lecture à voix haute qui semble réunir les deux enjeux - souffle et sens - de la ponctuation. En effet, lire à haute et intelligible voix nécessite de reprendre son souffle à des moments marqués. Mais, liée à la structure de la phrase, ou plus simplement au syntagme, la ponctuation joue également un rôle prépondérant dans l’expressivité du texte et, à cet égard, est à associer à l’intonation, aux modulations de la voix, qui entrent en application dans la lecture d’un dialogue de théâtre par exemple. Et souvent, lors de la lecture d’un texte, l’élève ne prend pas en compte cette dimension expressive de la ponctuation.



Les quelques supports reproduits ci-dessous sont classés selon une démarche progressive ; ils se prêtent évidemment à de multiples activités que l’enseignant adaptera, complètera, en fonction de l’âge et du niveau de ses élèves.
3) Deux outils pour établir un diagnostic


A) Composante évaluée : respecter la relation oral /écrit, intonation /ponctuation


Outil diagnostique 1



Suggestions pédagogiques
1) Première série d’exercices (Textes classés par ordre de difficulté croissant)



Consignes :

Rétablis la ponctuation dans les textes suivants (sans lecture de l’enseignant, pendant la lecture de l’enseignant, après la lecture de l’enseignant ou après la lecture d’un élève qui dispose du texte ponctué)

L’activité devra être suivie d’échanges argumentés au sein du groupe pour justifier ses choix.

(Par exemple, dans le texte 1, justifier l’emploi du point après "s’effondrèrent" et "inégale", la présence de la majuscule ne constituant pas une réponse pertinente.)
Revenir en haut Aller en bas
http://broche.forumj.net
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 514
Age : 48
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: La ponctuation + des textes à ponctuer   Dim 1 Fév - 18:25

suite...

Textes à ponctuer (Les documents s’adressent à des élèves du CM1 à la 5e).
Texte 1



Guillaume surgit de derrière la haie et faisant tournoyer son bâton les frappa si vite et si rudement que deux s’effondrèrent Eloi eut le temps de se redresser et tira son couteau la lutte devenait trop inégale Guillaume lui lança son bâton dans les jambes et s’en alla en courant chercher du secours

J. Mirande, Sans nom ni blason - Pocket Junior


Texte 2



le docteur s’appuyant sur sa canne tenait à peine debout la Mante tourna la poignée de porte celle-ci s’ouvrit dans un grincement et de l’autre côté assis au milieu de la pièce ils trouvèrent M. Pue-Naise attablé devant son souper qui se composait d’un plat de choux

W. Kotzwinkle, Du grabuge chez les insecte. - « L’enlèvement de Mlle Papillon »


Texte 3



je suis allée au zoo avec ma petite sœur j’ai vu une dame qui donnait à manger aux canards elle leur jetait des morceaux de pain et ils nageaient à toute vitesse pour les rattraper

ensuite on est passées devant la cage aux singes un garçon a lancé une banane à travers les barreaux deux petits singes ont dégringolé de leur arbre pour s’en emparer

ça m’a donné une idée j’ai pris ma petite sœur par la main et je l’ai emmenée voir les crocodiles il n’y avait pas grand-chose à voir ils étaient dans leur mare en train de dormir les crocodiles et il n’y avait que leurs yeux qui dépassaient j’ai soulevé ma petite sœur et je l’ai lancée par-dessus la barrière plouf au beau milieu de la mare alors ils se sont réveillés les crocodiles et ils se sont battus pour la croquer

Bernard Friot, Zoo


Texte 4



en passant devant chez Yasmina Lee a le cœur qui bat plus vite là-bas derrière la baie vitrée Rachid doit être en train de discuter avec son père et leurs cousins Lee se sent seule et c’est la première fois hormis sa tante elle n’a aucune famille personne à qui raconter en riant les souvenirs de tout-petits avec qui parler des parents des oncles des grands-parents

J. Benameur, Pourquoi pas moi ? - Livre de Poche jeunesse


Texte 5



Edouard hésite il examine la demi-langouste grillée à la sauce chien l’approche de ses narines elle sent l’ail l’oignon le piment et la mer quand les vagues viennent mourir au crépuscule des Salines il ferme les paupières inspire lentement et la plage de sable blond s’étale en majesté devant ses yeux clos

J. Benameur, Alain Korkos, Edouard et Julie, c’est pour la vie. - Editions Thierry Magnier



Textes ponctués (documents pour l’enseignant)


Texte 1



Guillaume surgit de derrière la haie et, faisant tournoyer son bâton, les frappa si vite et si rudement que deux s’effondrèrent. Éloi eut le temps de se redresser et tira son couteau. La lutte devenait trop inégale. Guillaume lui lança son bâton dans les jambes et s’en alla en courant chercher du secours.

J. Mirande, Sans nom ni blason - Pocket Junior


Texte 2



Le docteur s’appuyant sur sa canne tenait à peine debout. La Mante tourna la poignée de porte. Celle-ci s’ouvrit dans un grincement et, de l’autre côté, assis au milieu de la pièce, ils trouvèrent M. Pue-Naise, attablé devant son souper qui se composait d’un plat de choux.

W. Kotzwinkle, Du grabuge chez les insecte. - « L’enlèvement de Mlle Papillon »


Texte 3



Je suis allée au zoo avec ma petite sœur. J’ai vu une dame qui donnait à manger aux canards. Elle leur jetait des morceaux de pain et ils nageaient à toute vitesse pour les rattraper.

Ensuite, on est passées devant la cage aux singes. Un garçon a lancé une banane à travers les barreaux. Deux petits singes ont dégringolé de leur arbre pour s’en emparer.

Ça m’a donné une idée. J’ai pris ma petite sœur par la main et je l’ai emmenée voir les crocodiles. Il n’y avait pas grand-chose à voir. Ils étaient dans leur mare, en train de dormir, les crocodiles, et il n’y avait que leurs yeux qui dépassaient. J’ai soulevé ma petite sœur et je l’ai lancée par-dessus la barrière, plouf ! au beau milieu de la mare. Alors ils se sont réveillés, les crocodiles, et ils se sont battus pour la croquer…

Bernard Friot, Zoo


Texte 4



En passant devant chez Yasmina, Lee a le cœur qui bat plus vite. Là-bas, derrière la baie vitrée, Rachid doit être en train de discuter avec son père et leurs cousins. Lee se sent seule et c’est la première fois. Hormis sa tante, elle n’a aucune famille, personne à qui raconter en riant les souvenirs de tout-petits, avec qui parler des parents, des oncles, des grands-parents.

J. Benameur, Pourquoi pas moi ? - Livre de Poche jeunesse


Texte 5



Edouard hésite. Il examine la demi-langouste grillée à la sauce chien, l’approche de ses narines. Elle sent l’ail, l’oignon, le piment et la mer, quand les vagues viennent mourir au crépuscule des Salines. Il ferme les paupières, inspire lentement, et la plage de sable blond s’étale en majesté devant ses yeux clos.

J. Benameur, Alain Korkos, Edouard et Julie, c’est pour la vie. - Editions Thierry Magnier


2) Deuxième série d’exercices, faisant intervenir d’autres signes que le point ou la virgule.



Consigne :

Je vais vous lire le texte plusieurs fois. Ecoutez attentivement. Relisez-le à votre tour silencieusement et placez la ponctuation.


Exercice 1


Texte du maître



Charles se demanda comment c’était possible qu’un nouveau maître tout neuf soit aussi vieux. Maamar s’approcha pour vérifier qu’il ne voyait pas double, triple ou quadruple… Est-ce que toutes ses crevasses étaient vraies ? Les élèves se regardaient avec effroi, ils étaient franchement, carrément et totalement déçus. Ils espéraient un jeune maître beau et sportif et on leur avait donné un gros monsieur qui ressemblait à Dieu avec des cheveux blancs qui partaient dans tous les sens, des petites lunettes posées sur le bout du nez et un ventre qui risquait fort d’être le seul ballon qu’ils verraient de l’année.

Susie Morgenstern, Joker, édit. Mouche de l’Ecole des Loisirs


Texte destiné à l’élève



Charles se demanda comment c’était possible qu’un nouveau maître tout neuf soit aussi vieux Maamar s’approcha pour vérifier qu’il ne voyait pas double triple ou quadruple est-ce que toutes ses crevasses étaient vraies les élèves se regardaient avec effroi ils étaient franchement carrément et totalement déçus ils espéraient un jeune maître beau et sportif et on leur avait donné un gros monsieur qui ressemblait à Dieu avec des cheveux blancs qui partaient dans tous les sens des petites lunettes posées sur le bout du nez et un ventre qui risquait fort d’être le seul ballon qu’ils verraient de l’année

Susie Morgenstern, Joker, édit. Mouche de l’Ecole des Loisirs


Exercice 2


Texte du maître



Pour un déplacement de sept jours, monsieur Rapido a loué une voiture. La location lui a coûté 258 €. Il a dû faire trois pleins d’essence pour 37 € chacun. Pour chacune des six nuits passées à l’hôtel, il a payé 67 € et il a pris douze repas : cinq repas à 17 € chacun et sept repas à 19 € chacun. En rentrant, il dit : « Ce déplacement m’a coûté plus de 140 € par jour ! ».

A-t-il raison ?


Texte destiné à l’élève



pour un déplacement de sept jours monsieur Rapido a loué une voiture la location lui a coûté 258 € il a dû faire trois pleins d’essence pour 37 € chacun pour chacune des six nuits passées à l’hôtel il a payé 67 € et il a pris douze repas cinq repas à 17 € chacun et sept repas à 19 € chacun en rentrant il dit ce déplacement m’a coûté plus de 140 € par jour a-t-il raison


3) Troisième série d’exercices, portant sur des documents dont la ponctuation, expressive, aide à la compréhension.



Consigne :

Après lecture, demander aux élèves de justifier l’emploi outrancier de la ponctuation (en relation directe avec le sens de chaque extrait dans lesquels le souffle joue un rôle important) (Pour des élèves de 3e et 2de).


Texte 1



Au loin, j’ai vu la pointe du Sacré-Cœur, dans la nuit. A bout de souffle j’ai cessé de courir, pour reprendre ma course un moment plus tard. Une bouche de métro, j’ai eu peur qu’ils me coincent sur le quai, j’ai pris la sortie opposée, la nuit, encore, le Sacré-Cœur a disparu. Un coin de rue, un autre, encore un autre, des bagnoles, elles ont pilé à mes genoux. La vraie frousse, c’est quand je me suis retourné. Personne ? Non, personne. J’ai pris le temps d’exploser en pleurs, et les larmes ont contrarié mon souffle. J’ai retrouvé les spasmes bruyants de l’enfance, les plaintes en dents de scie, toutes les montagnes russes qui sortent de la gorge et qui font les gros chagrins. C’est les nerfs, a pensé l’adulte qui revenait à lui. J’ai vu le tesson de bouteille dans ma main. Je n’ai pas su comment le lâcher. Il est resté là, dans l’étau de mon poing, sans que je puisse desserrer la pression. J’ai glissé sur le trottoir, contre la porte vitrée d’un distributeur de pognon, j’ai revu, sans le vouloir, la grimace de ce type quand la bouteille s’est fracassée (…), c’est la seule chose qui me revient maintenant, le reste n’a été que de la course, et d’autres bris de verre sur mon passage, dans mon dos, mais je ne suis plus très sûr. Le goulot, posé contre ma cuisse. Envie de me moucher et ne trouve que mes doigts. Un instant j’ai pensé à rentrer dans l’enclave de la banque, m’y cloîtrer, et, s’ils m’y retrouvent, déclencher un signal d’alarme, de l’intérieur.

Tonino Benacquista, Les Morsures de l’Aube (Rivages / noir).


Texte 2



Les vents courent, volent, s’abattent, finissent, recommencent, planent, sifflent, mugissent, rient ; frénétiques, lascifs, effrénés, prenant leurs aises sur la vague irascible. Ces hurleurs ont une harmonie. Ils font tout le ciel sonore. Ils soufflent dans la nuée comme dans un cuivre, ils embouchent l’espace, et ils chantent dans l’infini.

Ce qu’il y a d’effroyable, c’est qu’ils jouent. Ils ont une colossale joie composée d’ombre. Ils font dans les solitudes la battue des navires. Sans trêve, jour et nuit, en toute saison, au tropique comme au pôle, en sonnant dans leur trompe éperdue, ils mènent, à travers les enchevêtrements de la nuée et de la vague, la grande chasse noire des naufrages. Ils sont les maîtres de meutes. Ils s’amusent. Ils font aboyer après les roches les flots, ces chiens. Ils combinent les nuages, et les désagrègent. Ils pétrissent, comme avec des millions de mains, la souplesse de l’eau immense.

Victor Hugo, Les Travailleurs de la Mer (1866).
Revenir en haut Aller en bas
http://broche.forumj.net
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 514
Age : 48
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: La ponctuation + des textes à ponctuer   Dim 1 Fév - 18:25

suite...
B) Composante évaluée : Mettre en relation la ponctuation forte avec le sens global d’un texte



Outil diagnostique 2

Suggestions pédagogiques
1) Première série d’exercices : d Documents qui présentent des sens différents selon leur ponctuation (Du CM1 à la 5e).


Exercice 1



Consigne :

Ponctue ces suites de mots afin qu’elles soient compréhensibles (sens logique ou poético-farfelu) :



la pluie tombait dans les maisons les enfants s’ennuyaient

il neigeait dans sa tête défilaient des paysages ensoleillés

le chien aboie dans l’arbre un oiseau lui répond

les radis poussent sur la table de la cuisine le beurre ramollit



Phrases extraites de Outils pour le français, éd. Magnard.


Exercice 2



Proposer le texte ponctué de deux façons différentes avec des questions identiques qui attendent des réponses différentes.

(Réponses à justifier)



Le lion mangeait sa compagne. Melba le regardait d’un air intéressé. Dans la savane, la bête avalait goulûment son copieux repas, sans prêter attention à la nuit qui tombait. Lentement, il mastiquait sa femelle attendrie, fermant les yeux, se disait : « Quel bon repas ! »

1- Que mange le lion ?

2- Qui se dit que le repas est bon ?



Le lion mangeait. Sa compagne, Melba, le regardait d’un air intéressé. Dans la savane, il avalait goulûment son copieux repas, sans prêter attention à la nuit qui tombait. Lentement, il mastiquait. Sa femelle attendrie, fermant les yeux, se disait : « Quel bon repas ! »

1- Que mange le lion ?

2- Qui se dit que le repas est bon ?


Exercice 3



Proposer à une partie de la classe un texte ponctué d’une façon, à l’autre partie, de l’autre façon ; lancer le débat en posant les mêmes questions.



Le Prince charmant regardait au loin. La Princesse attendait sa libération depuis si longtemps, dans la plus haute tour de ce château maudit, désespérant de voir quelqu’un venir à son secours. « La belle Frédégonde, disait le Chevalier, se lamente entre ses quatre murs. Il faut donc que j’intervienne. A l’attaque ! »

1- Qui est prisonnier dans la plus haute tour ?

2- Qui dit : « A l’attaque ! » ?



Le Prince charmant regardait au loin la Princesse, attendait sa libération depuis si longtemps dans la plus haute tour de ce château maudit, désespérant de voir quelqu’un venir à son secours. La belle Frédégonde disait : « Le Chevalier se lamente entre ses quatre murs. Il faut donc que j’intervienne. A l’attaque ! »

1- Qui est prisonnier dans la plus haute tour ?

2- Qui dit : « A l’attaque ! » ?
2) un exercice (ponctuation expressive)



Consigne :

Lire le texte ponctué puis demander aux élèves d’expliquer la présence de l’avant-dernier point de chaque paragraphe (Du CM1 à la 5e).



Un jeune escargot qui partait en vacances rencontra en chemin une vieille tortue qui admirait le paysage. C’était la première fois que l’escargot voyait une tortue et il fut très surpris en découvrant que les escargots n’étaient pas les seuls animaux à transporter leur habitation sur leur dos. Seulement, cette vieille tortue lui parut très grosse et très laide. Il ne se gêna pas pour le lui dire. La tortue, furieuse, grimpa sur un rocher, sauta sur l’escargot et l’écrasa. Sous sa carapace.

Très loin de là, une jeune tortue qui partait en vacances rencontra en chemin un vieil escargot qui admirait le paysage. C’était la première fois que la tortue voyait un escargot et elle fut très surprise en découvrant que les tortues n’étaient pas les seuls animaux à transporter leur habitation sur le dos. Seulement, ce vieil escargot lui parut très petit et très laid. Elle ne se gêna pas pour le lui dire. L’escargot, furieux, grimpa sur un rocher, sauta sur la tortue et s’écrasa. Sur sa carapace.

« Escargot et tortue, tortue et escargot » extrait des Histoires pressées B. Friot, édition Milan Poche


3) Prolongement : activités d’écriture et de mise en page liées à la ponctuation du dialogue.



Partir d’une bande dessinée, par exemple d’une planche extraite de « La Parure », adaptation BD de Muriel Sevestre, d’après Guy de Maupassant in Les Contes de Maupassant en BD, éditions Petit à petit, 2001



Consigne 1 :

Les élèves travaillant par binômes, leur demander d’imaginer le dialogue entre les deux personnages (de compléter les bulles), en se référant à la nouvelle et en tenant compte de leurs gestes, de leurs attitudes,… Demander ensuite aux différents auteurs d’en effectuer une lecture expressive, éventuellement de théâtraliser leur production. (Du CM2 à la 2de).



Consigne 2 :

Proposer aux élèves de prendre un de ces textes et de souligner de deux couleurs différentes, une pour chacun des deux personnages, les paroles rapportées. Leur demander de recopier le dialogue en rétablissant la mise en page et la ponctuation du discours direct.



M. Loisel objecta. Mais, ma chérie, je pensais que tu serais contente. J’ai eu une peine infinie à obtenir cette invitation. Tu verras là tout le monde officiel.

C’est inutile ! Que veux-tu que je me mette sur le dos pour aller là ? lui demanda sa femme. Mais… la robe avec laquelle tu vas au théâtre, lui répondit-il, elle me semble très bien à moi. En la voyant pleurer, il ajouta : Mais qu’as-tu ? Rien, hoqueta-t-elle, seulement… je n’ai pas de… toilette et par conséquent… je ne peux aller à cette fête. Donne ta carte à quelque collègue dont la femme sera mieux nippée que moi. Après un long silence entrecoupé des sanglots de sa femme, M. Loisel reprit. Voyons, Mathilde… Combien cela te coûterait-il une toilette convenable, qui pourrait te servir en d’autres occasions, quelque chose de très simple ? Il me semble qu’avec quatre cents francs je pourrai arriver, s’empressa-t-elle de répondre avec un large sourire.
Revenir en haut Aller en bas
http://broche.forumj.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La ponctuation + des textes à ponctuer   

Revenir en haut Aller en bas
 
La ponctuation + des textes à ponctuer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE PARDON Compilation de textes
» [2nde] Textes autour de l'éducation ?
» Les chemins spirituels petite anthologie des plus beaux textes tibétains - Matthieu Ricard
» [4ème] textes de satire ou critique sociale du XVIIIè
» Textes littéraires sur le thème de la couleur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Enseignement Moyen  :: Fiches et leçons toutes faites :: Orthographe-
Sauter vers: